Les personnages de l’histoire – Emmanuel Brousse

Emmanuel, Louis, Alexis Brousse est né le 23 août 1866 à Perpignan.

 

Très jeune, Emmanuel Brousse travaille comme typographe dans l’imprimerie familiale, puis s’essaie peu à peu au journalisme en écrivant des articles sur des sujets de la vie locale, pour lesquels il parcourt le département.

 

Démocratique, il devient conseiller général du canton de Saillagouse en 1898, puis député des Pyrénées Orientales de 1906 à 1924.

17

De janvier 1920 à 1921, il sera même sous-secrétaire d’état aux finances et prônera à ce poste des mesures d’économies et de bon sens.

 

Emmanuel Brousse à droite et Louis Daussat, Directeur du journal « la Petite Gironde »

Son activité parlementaire fut intense : défense du Midi viticole marqué par des soulèvements, par l’exonération et le dégrèvement de l’impôt, loi contre le sucrage des vins, mesures pour protéger les viticulteurs métropolitains contre les importations de vins d’Algérie, organisation de l’appellation « Champagne », travail sur l’appellation « vins doux naturels »

  

Soulèvement viticole 1907

Emmanuel Brousse épouse Marguerite Marie Chamorin (1868-1940) le 19 novembre 1889 à Perpignan. Ensemble, ils ont quatre fils, tous devenus journalistes.

 

Emmanuel Brousse meurt le 17 novembre 1926 à Paris

En souvenir de son sacrifice, ses amis lui firent ériger à l’entrée de Mont-Louis un étrange monument signé  du sculpteur Raymond Sudre, ou on peut y lire : À Emmanuel Brousse, ministre mort pauvre, Au bienfaiteur de la Cerdagne, Au défenseur de la viticulture.

   

 

Merci Frigoulette, à bientôt !