Dis-moi Frigoulette, qui était Joseph-François Reste de Roca ?

Joseph-François Reste de Roca est né à Pia le 2 mai 1879.

Fils de Marie Merlué d’Ancourt et de Joseph Reste, docteur en droit et propriétaire terrien, il étudie à la Faculté de Marseille puis la physiologie et l’histologie à la Sorbonne avant d’entrer en 1898 à l’école Coloniale.

 Joseph Reste

  

Faculté de Marseille – La Sorbonne

Il se marie en 1903 avec sa cousine Gabrielle Reste, fille du Général Martin Reste. Il devient propriétaire au Perthus de la maison Honorat . C’est là que vient se reposer le couple José et Gaby entre deux séjours en Afrique.

Gabrielle Reste   Maison Honorat

 

Il débute comme administrateur stagiaire à l’île de Nosy Bé, au large de Madagascar, où il négocie en 1905 le départ de l’escadre russe, sur fond de conflit russo-japonais.

 

Île de Nosy Bé – Joseph- François

 

Départ de l’escadre Russe à Nosy-Bé – Baron Kosiusk, officier de l’escadre Russe

En 1910 il est muté à sa demande en Afrique Equatoriale où il dirige le Commissariat Spécial pour les Sociétés Concessionnaires puis est nommé directeur des affaires économiques à Brazzaville en 1918.

 

Joseph-François – Brazzavile

Lieutenant-gouverneur au Tchad jusqu’en 1930, il ouvre la première route terrestre menant de Porto-Novo à Cotonou (route des Esclaves)

 

Rappelé en France, il est dès 1931 directeur de Cabinet de Paul Reynaud, ministre des Colonies.

  Paul Reynaud

Son épouse Gabrielle, atteinte d’une leucémie, s’éteint à Montpellier en 1941.

Remarié en 1945 avec Etiennette Mourgues dont il adoptera les deux filles orphelines de son ancien secrétaire particulier Georges Louis Ponton.

  

Etiennette Mourgues –  Georges Louis Ponton

Pendant son mandat de député, il est nommé juré à la Haute Cour de justice dont la mission était de juger les hommes du Régime de Vichy, entre autre Philippe Pétain et les membres de ses gouvernements.

 

Maréchal Philippe Pétain et Adolf Hitler le 24 octobre 1940 – Procès de Philippe Pétain le 3 Mars 1945

François-Joseph Reste est  élu député de la Côte d’Ivoire cette même année 1945, occupant un siège  à la première Assemblée Constituante qui donna naissance à la quatrième République.

 

Le 21 septembre 1951, il est élu à l’Académie des sciences d’outre-mer où il succède au Président Albert Lebrun.

  

Joseph-François – Albert Lebrun

François-Joseph Reste de Roca a publié en 1936 Terre d’ombre et de lumière, hommage à l’Afrique, puis en 1943 À l’ombre de la grande forêt.

 

Il est nommé Grand-Croix de la Légion d’Honneur, décoré par le Président Auriol.

  

Le Gouverneur Général Reste de Roca est troisième à gauche sur la photo.

Joseph-François Reste de Roca meurt à Paris le 15 mars 1976. Sa tombe est au cimetière de Saint Martin de l’Albère.