Les personnages de l’histoire – Louis Codet

Louis Codet est né le 8 octobre 1876 à Perpignan, au 12 rue de la Cloche d’or, d’un père Limousins et d’une mère Catalane.

Il suit des cours du collège de Perpignan,  au Lycée Condorcet à Paris et à l’Académie Julian (école privé de peintures et de sculptures).

Louis publie La Rose du jardin en 1907 puis La Petite Chiquette 1908 de son vivant et peint de nombreuses toiles.

Un jardin Anglais 1912

Louis représenta l’arrondissement de Rochechouart à l’Assemblée nationale et sera député de la Haute-Vienne du 21 février 1909 au 31 mai 1910

Louis Codet

Quelques rentes lui assuraient l’indépendance. Il écrivait, peignait, voyageait quand il en avait envie.

Il écrivit dans, la Revue Blanche, la Nouvelle Revue française et les Marges de son ami Eugène Montfort qui lui consacra un numéro spécial en 1924.

Eugène Montfort

Dandy parisien, Louis Codet était l’ami des artistes et s’était lié d’une sincère et grande amitié avec entre autre Guillaume Apollinaire, et Marie Laurencin.

Guillaume Appolinaire (1880- 1918) et  Marie Laurencin (1885-1956)

Le 5 novembre 1914, alors sous-lieutenant au 90e RIT, Louis est blessé à Steenstraete dans les Flandres belges par un obus et meurt au Havre à 38 ans.

Hommes du 90e Régiment d’Infanterie Territoriale – Champs de bataille de Steenstraete

Louis Codet laisse de nombreux textes inédits, dont une nouvelle, César Capéran, que Gaston Gallimard publia en 1918 puis un roman, Louis l’indulgent en 1926.

Gaston Gallimard

César Capéran ou La Tradition suivi de Bibelots, Le tuilier de Finistret, Le père Léonard et de L’archiduchesse ont été récemment réédités par les éditions La Table Ronde, dans la collection

« La Petite vermillon » en 2018.

Louis Codet a donné son nom à un prix de poésie attribué par la Compagnie littéraire du Genêt d’Or de Perpignan. Il a également de nombreuses rues à son nom, Bompas, Vernet-les Bains, Perpignan, Toulouges ou encore à Paris.

Rue Louis Codet Paris 7e arrondissement

Louis Codet est inhumé à Saint-Junien dans le département de la Haute-Vienne et reçu la croix de guerre et la Légion d’honneur à titre posthume.

Louis Codet

Croix de guerre – Légion d’Honneur.

Merci Frigoulette…. à bientôt !