Les personnages de l’histoire – Pierre Jonquères d’Oriola

Pierre Jonquères d’Oriola est né le 1er février 1920 à Corneilla-del-Vercol dans une famille de propriétaires terriens. Bien que sa mère se montre réticente, son père, qui est un excellent cavalier, l’initie très jeune à l’équitation. Et c’est sur ses terres qu’il monte son premier poney à l’âge de 4 ans.

 

Pierre Jonquères d’Oriola avait commencé à écumer les concours dès ses 8 ans, se préparant sur les 5 obstacles construits par son père Joseph sur les terres Catalanes.

À douze ans, il participe à sa première compétition équestre. A dix-sept ans, il décide de quitter le lycée pour travailler avec son père dans l’exploitation viticole familiale.
Après la Seconde Guerre mondiale, il intègre l’équipe de France en 1946, et il remporte son premier concours. Il en gagnera plus de cinq cents au cours d’une carrière longue d’un demi-siècle.

Sportif le plus titré de monde l’équitation, plus de 500 victoires en 25 ans de carrière, cet athlète hors pair, spécialiste du saut d’obstacles, décroche avec » Ali-Baba », sa monture, sa première médaille d’or aux jeux Olympiques d’Helsinki en 1952.

 

Douze ans plus tard, en 1964, aux J.O. de Tokyo, il sauve in extremis la France d’un « fanny » Pierre Jonquères d’Oriola monte « Lutteur-B », un bai brun normand de 9 ans, se lance et réalise un sans-faute face à 46 concurrents. C’est sa seconde médaille d’or.

      

Décrit comme un homme de terroir au franc-parler, il joue également au rugby, au poste de trois-quarts aile. Mais sans jamais se détourner de l’ancestrale activité de viticulteur des siens qu’il reprendra d’ailleurs à la fin de son extraordinaire parcours équestre.
                 
Pierre Jonquères d’Oriola est mort le 19 juillet 2011 à l’âge de 91 ans dans sa propriété de Corneilla-del-Vercol.
          

Son palmarès

Champion olympique de saut d’obstacles individuel : 1952 (avec Ali Baba) et 1964 (avec Lutteur B)
Champion du monde de saut d’obstacles individuel : 1966 (avec Pomone B) (1er français à remporter ce titre)
Vainqueur du championnat d’Amérique du Sud de saut d’obstacles : 1959
Vainqueur du championnat d’Allemagne de saut d’obstacles : 1967
Champion de France de saut d’obstacles individuel : 1954, 1956, 1958 et 1959
Recordman de France de saut en hauteur à cheval en 1936, à peine âgé de 16 ans
Coupe du Roi, à Londres
Grand Prix de Rome : à deux reprises
Grand Prix de Paris
Grand Prix de Genève
Grand Prix de Nice
Grand Prix de Bruxelles
Vice-champion olympique de jumping par équipes : 1964 et 1968.