Curiosités – Le moulin de Collioure

Collioure est une cité très ancienne visitée déjà par les navigateurs phocéens, grecs et romains.

 

En 676 Wamba, roi des wisigoths occupe la cité et lui donne son nom Cocoliberis confirmant ainsi son rôle de port de commerce.

 

Wamba, Roi des Wisigoths

Dominée par des collines, la ville est parfaitement protégée, et sur un éperon rocheux, à flanc de coteau se trouve le moulin à vent.

Datant du XIVe siècle, c’est sûrement le plus ancien moulin à grains du Roussillon. Il est situé sur la colline de Pams, visible du port et du centre-ville.

Le 11 février 1337, le chevalier Raymond de Toulouse, Procureur du Roi de Majorque cède à Jean Ermengald de Collioure, la directe d’une pièce de terre sise à Collioure, au lieu-dit  » Cortines  » et lui cède à cens le droit d’exploiter le moulin à vent qui sera construit pour y moudre les grains ou récoltes de toutes sortes de sa propre autorité.

Le moulin cessera son activité au 19e siècle pour se trouver progressivement en ruine.
Devenu propriété de la Ville, la commune a entrepris sa restauration qui s’est achevée en 2001, avec la machinerie en bois réalisée de manière traditionnelle par les compagnons menuisiers de Bernard Garibal.

Le moulin de Collioure initialement dédié aux céréales a été transformé pour devenir un moulin à huile d’olives. C’est un cas rare.

 

Merci Frigoulette !

Retrouvez toute l’actualité de Frigoulette : http://www.frigoulette.com/