Dis-moi Frigoulette, raconte le village d’Eus ?

Le nom du village vient du latin Elex ou Ilex, qui veut dire Chêne vert. La forme du nom a changé au fil des siècles, jusqu’à devenir Eus en 1359.

Cet ancien site défensif qui domine le bassin du Conflent, construit sur le massif granitique de Querigut-Millas, a une histoire de résistance ! Le Château de la Volta et sa forteresse, édifiés par les comtes de Cerdagne, servit alors à la population d’Eus de refuge et de protection.

La forteresse réussit à repousser  les troupes françaises en 1598, puis espagnoles en 1793.

Aujourd’hui, en lieu et place de l’ancien château se trouve l’imposante église Saint-Vincent qui fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis 1990.

Tandis qu’en bas, appelé aussi Chapelle Saint Vincent, la première église du village siège au milieu du petit cimetière.

Très agricole jusqu’à la moitié du XXème siècle, Eus protège ses vergers dans sa plaine.

Sur les hauteurs se lovent des ateliers d’artistes et d’artisans, installés dans le sillage du producteur Jacques Canetti, hôte du village dans les folles années 1960.

Jacques Canetti (1909 – 1997)

Directeur artistique et producteur musical chez Polydor et Phillips.

Eus a reçu le prestigieux label « Plus beaux villages de France ».

On appelle les habitants d’Eux les Iliciens, et les iliciennes !

Merci Frigoulette. A dimanche prochain !