Dis-moi Frigoulette, raconte moi l’épave de l’Alice Robert ?

L’Alice Robert est construit en 1934 à Nakskov au Danemark pour la Compagnie franco-coloniale de navigation.
C’est un cargo réfrigéré affecté au transport des bananes entre les colonies françaises et les ports de Bordeaux et Nantes.
   
De 1939 à 1942, il effectue des liaisons avec Dakar et Casablanca, et pour sa défense il est armé de deux canons de 90 mm. Après l’occupation des ports de la façade atlantique, il a pour port de destination Marseille.
 
Le 14 Décembre 1942, l’Alice Robert est transformé par la marine allemande en escorteur rapide, et est rebaptisé SG11. Il fait désormais partie de la Kriegsmarine.
   
À partir de 1944, le SG11 est affecté à la 6e Sicherungsflottille et basé à Port-Vendres.
le 2 Juin 1944 les allemands ne voulaient pas partir par crainte des torpilles, mais terminent toutefois l’embarquement. 16 minutes plus tard l’Alice Robert croise un sous-marin britannique HMS Ultor (P53) et est coupé en deux par deux torpilles faisant huit disparus.
L’Alice-Robert : aussi appelé le Bananier, c’est à présent une épave mythique, au large de Port-Vendres.
On peut y voir des grenades sous-marines, un canon double, une mitrailleuse et le superbe mât qui remonte à 20 m de la surface

 

Alice Robert repose à 48 m de profondeur au large de Port-Vendres.