Qui est Frigoulette ?

 Et un jour, naquit Frigoulette…

Il était une fois, au cœur du Pays Catalan, un petit village culminant la montagne, tellement haut qu’il disparaissait parfois dans les nuages !

Certaines personnes prétendaient connaître l’emplacement exact de ce lieu, le situant sur les hauteurs de Puigmal ou vers le Capcir. D’autres avaient la certitude qu’il était situé sur le plus haut pic du Carlit ou bien encore, qu’il était niché sur l’un des flancs du Canigó, la montagne sacrée !

Endroit légendaire et mystérieux, ce petit village restait bien caché et seul quelques érudits connaissaient parfaitement l’itinéraire pour s’y rendre.

« Mais pourquoi tant de mystère ? » Demandaient les voyageurs de passage, les touristes en vacances ou les nombreux journalistes avides d’annonces à sensations. « Qu’à t-il de si particulier, ce village ? »

C’est à cet endroit que vit l’audacieux, mais aussi le plus dégourdi, le plus courageux de tous les petits ânes Catalans : Frigoulette !

Déjouant les tours de Gavatx le loup et de ses compères, Frigoulette a pour mission de transmettre aux nouvelles générations, les légendes, les traditions et le respect de la terre catalane qui l’avait vu naître.

Rêve ou réalité ? Conte ou légende ? Mais à quoi pensait Anthony Ciravolo lorsqu’il dessina dans le coin d’une feuille à carreaux d’un coup de crayon de bois, le croquis d’un petit âne Catalan vif et joyeux, coiffé de la traditionnel Barretina ?

Peut-être était-il perdu dans ses souvenirs, lorsqu’enfant il écoutait attentivement sa grand-mère, qui au coin du feu lui contait des anecdotes transmises de générations en générations à travers les villages du Roussillon.

Nos souvenirs d’enfance sont comblés de rires et d’espiègleries, il faut juste de temps en temps les laissés resurgir de notre mémoire !

Après l’esquisse, Anthony eut envie d’aventures. Transmettre les coutumes tellement riches de ce terroir, de son terroir. Frigoulette un héros ! Pourquoi-pas ?

Mais pourquoi « Frigoulette », certainement pour rendre encore une fois, un hommage à sa grand mère avec qui, Anthony avait l’habitude de partir cueillir du Thym (la Farigola), l’herbe sacrée pour tous les amateurs de cargolades. En effet, elle fait jeûner les escargots, et leur procure un bon goût, mais ça c’est une autre histoire…

Et puis Frigoulette, ça sent bon la garrigue ensoleillée, pâtures de rêves pour tout âne catalan qui se respecte !

Imaginant être l’acteur intrépide d’un conte de fées, comme nous l’avons tous été un jour, sur le chemin de ses souvenirs, le papa du petit Frigoulette, croisa d’autres compagnons ; un dessinateur, un conteur, une créatrice.

Certainement envouté par un esprit bienveillant, Anthony attira à lui ces artistes et peu à peu la magie prit forme.

Frigoulette n’était plus seulement qu’une idée, un croquis ou une vision lointaine, mais bien un personnage avec sa fantaisie, sa personnalité, son caractère.

L’aboutissement magique de ce rêve n’avait plus qu’à être partagé : il y eu d’abord les premières peluches artisanales à l’effigie de Frigoulette.

La rencontre avec l’auteur et conteur Terry Tremblay, qui produira le manuscrit du premier conte. La lecture aux enfants dans les écoles et les médiathèques de nos villages.

Quoi de plus merveilleux qu’un regard d’enfant pétillant de bonheur ? « Oh, Frigoulette, fait attention ! Jean de l’Ours, il va te transformer en bols de picolat ! »

Et pourquoi ne pas conter ce terroir au cœur des campings de la côte ? Et c’est ainsi que les petits touristes de passage sont retournés dans leurs provinces, la tête pleine de rousquilles, de bunyettes et de paysages catalans.

Ensuite les stands sur les marchés artisanaux et les fêtes locales afin de partager avec les Catalans et les visiteurs de l’été, l’univers de ce petit âne ; peluches, portes clefs, tabliers ménagés. Tous ces fameux produits sont fabriqués de manière artisanale uniquement dans le département.

Et comme le final d’un somptueux feu d’artifice, Frigoulette pénétrait dans le cœur des Catalans, petits et grands en étant présent aux marchés de Noël du département.

Où sont nos souvenirs d’antan, nos joies et nos peines lorsque les anciens narraient les fables du País Català (Pays Catalan) aux tous petits ?

Rassurez-vous, elles ne sont pas éteintes, elles n’ont pas disparues, loin de là ! Nos légendes attendaient simplement leur héros.

Mais Frigoulette, c’est comme la farigola en Catalan ?

Demanda un jour la petite Rose, lorsqu’elle rencontra au détour de la rivière près de Laroque des Albères, un berger.

Le petit Jordi qui l’accompagnait ne voulait qu’une chose:

 S’il vous plait monsieur, racontez-nous une histoire, nous aimons tellement les histoires !

Alors, envouté par la mélodie d’une cobla traditionnelle accompagnant dans un parfait tempo des danseuses de sardane, les yeux clos, Anthony perçoit à nouveau sa grand-mère qui lui chuchotait tendrement :

Blottis-toi petit, au fond de ton lit douillet, entend la douce voix de ton aïeul qui pour t’endormir va te raconter une nouvelle aventure de Frigoulette, le petit âne Catalan.

Serein, des héros pleins la tête, tu t’endormiras alors tendrement contre ton inséparable Doudou Sang et Or pour enfin percevoir tes merveilleux songes d’enfant.

Il était une fois un petit âne Catalan… il s’appelle Frigoulette !